Règles duloureuses

Règles Douloureuses

Quel est le terme scientifique pour parler des règles douloureuses ?

Le terme scientifique pour parler de règles douloureuses est dysménorrhée. Les règles douloureuses peuvent toucher toutes les femmes en âge de procréer. Cependant elles touchent plus particulièrement les adolescentes et les jeunes femmes. Les dysménorrhées primaires n’ont pas de cause particulière. Elles sont liées à une hypercontractilité de l’utérus.

Pourquoi les règles sont parfois douloureuses ?

Chaque mois, au moment des règles, les muscles de l’utérus se contractent pour évacuer, en l’absence de grossesse, la muqueuse utérine qui s’était mise en place pour accueillir un oeuf fécondé. Ainsi, les règles peuvent être douloureuses à cause d’une hypercontractilité de l’utérus qui sécrète des substances appelées prostaglandines.

Attention : les règles douloureuses peuvent également traduire une pathologie gynécologique.

Si les symptômes persistent, changent ou s’il existe d’autres symptômes associés, consultez votre médecin. Demandez conseil à votre pharmacien.

Quels sont les bons réflexes à adopter en cas de règles douloureuses ?

  • Privilégier les bains chauds, l’application d’une bouillotte ou d’un coussin thermique sur l’abdomen ou la partie inférieure du dos.
  • Respecter une activité physique régulière (mais éviter les activités intenses le 1er jour des règles).
  • Se reposer et éviter les situations stressantes.
  • Supprimer le tabac (sévérité des symptômes corrélée au nombre de cigarettes).
  • Éviter la constipation en privilégiant des aliments riches en fibres.

Quel traitement peut soulager les règles douloureuses ?

Compte tenu de leur mécanisme d’action, les médicaments de la gamme Spedifen® sont adaptés au traitement de courte durée des règles douloureuses.
icon



Le dosage à 400 mg est réservé à des douleurs plus intenses ou non soulagées par un dosage à 200 mg d’ibuprofène. Si les symptômes persistent, changent ou s’il existe d’autres symptômes associés, consultez votre médecin. Demandez conseil à votre pharmacien.